AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Merci de privilégier les kentavroi, chimaires, satyroi et arpyies.
nothing is sweeter than a bromance - noah&jayden.

Le forum est fermé...
merci à tous d'avoir fait partie de l'aventure

Partagez | 
 

 nothing is sweeter than a bromance - noah&jayden.

~ LES JOIES DE LA COLOCATION SUR NEIGHBOURDHOOD STRIFES. ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

citizen - gold old
avatar
Jayden Hawkins
my notebook

Feuille de personnage
DISPONIBILITÉ : 0/4 LIBRES.
INFOS PERSO :
RELATIONSHIP :
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis à Hamilton depuis le : 08/11/2015 et j'ai déjà échangé : 408 sms. Sur le web, on me connaît sous le pseudo de : burning bruise. et j'avoue, je suis schizophrène car je joue : maxym reinhart. On me dit souvent que je ressemble à : ian harding. D'ailleurs, mon avatar est de : shiya. Dernièrement, j'ai fêté mes : trente ans. et concernant ma vie amoureuse, : célibataire. Pour gagner ma vie, : professeur de psychologie à l'université. Je vis dans le quartier de : frankton avenue avec alec.
màthylnenoahaleccharlize (intrigue) ≈ intrigue.
présence réduite jusqu'au 13 janvier, vive les partiels !


Message
Sujet: nothing is sweeter than a bromance - noah&jayden.
Mar 1 Déc - 16:55

NOTHING IS SWEETER THAN A BROMANCE
Noah et Jayden.
mise en page par blasphemy
Une autre journée de cours se terminait. J'avais passé plus de six heures dans le même amphithéâtre et je devais avouer que j'en avais un peu plein les pattes. Je prenais donc la direction du parking quand une affiche attira mon attention. Le club de musique.. ce qii me fit penser instantanément à Noah. C'était un ami et collègue que j’avais eu l'occasion de rencontrer peu après mon arrivé. Nous étions voisins et il m'avait sauvé la vie, enfin plutôt le dos, en m'aidant avec ma tonne de cartons. Depuis, il était un de mes repères à Hamilton. Je ne connaissais pas grand monde que ce soit dans la ville ou à la faculté donc je devais avouer qu'il était plutôt précieux pour moi. Puis fallait dire qu'on passait du bon temps, sans aucune prise de tête, ce qui me faisait énormément du bien en vu des circonstances. L'arrivée de cette jeune étudiante dans ma vie et le retour de mon ex fiancée maléfique. Je décidais donc d'aller le voir par surprise. Il sera peut être libre pour passer sa soirée avec moi. J'arrivais dans le bâtiment qui contenait la salle de musique. Si je me souvenais bien de ses horaires, il devait être en train de s'occuper de son club étudiant. J'entrais dans la salle et j'y voyais Noah au fond de la classe, les étudiants semblaient déjà partis. « Salut. » dis je pour lui signaler ma présence. Il se retourna et le fait de le voir me mit une bonne humeur instantanément. « Je te dérange pas ? »



    BURNING DESIRE ◇ I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Invité
my notebook

Message
Sujet: Re: nothing is sweeter than a bromance - noah&jayden.
Mer 2 Déc - 22:03
two hands of the same body
jayden & noah
Une énième journée à finir seul dans sa propre salle, rapportant ce qui fut productif et ce qu'il y a à revoir. Faire des bilans de la journée, cela m'aidait à a voir ce que je pouvais améliorer dans mes cours, et ainsi devenir un meilleur professeur. Je ne voulais pas avoir l'air peu bosseur et que l'on me voit m'amuser avec les étudiants. Cette attitude non professionnelle, ponctuée par mes escapades nocturnes avec des élèves, pouvait me coûter alors il ne fallait pas relâcher trop la pression. J'étais sérieux et ainsi je devais le rester aux yeux des dirigeants de l'université. Et pratiquement au moment où j'allais tout ranger, j'entends un « Salut. » et en me retournant, je constatais qu'il s'agissait de Jayden. « Je te dérange pas ? » me demand-t-il, le sourire brusquement apparut sur les lèvres. Je le connaissais depuis peu mais je compris de suite qu'il avait envie de sortir d'ici et de parler. « J'ai racheté des bouteilles, viens donc » lui rétorquai-je en me levant, embarquant en même temps mes affaires d'un revers de bras et armé d'un sourire à toute épreuve. Je le pris par les épaules, mon bras derrière son cou, et l'emportait loin de cette salle, traversant les couloirs avant de terminer dehors, le rire au rendez-vous. Après quelques courtes vannes sur le chemin pour sortir, je le lâchai et ralentissai la cadence. « Je crois qu'en musque... Tu sais, pas le cours cours, mais le club ? Et bien des étudiantes ont écrit leur propre chanson et me l'ont dédié... » Baissant brièvement la tête et la relevant tout aussi vite, je contenai un léger fou rire. « Ce sont des numéros. Elles prennent tellement de plaisir, enfin, ILS prennent tous tellement de plaisir qu'ils en oublient que je ne suis pas un élève. » Je tournai la tête vers lui, haussant un sourcil. « Je sais que ça t'arrive aussi, l'âge ne nous fait prendre aucune ride. » Et c'était bien vrai. On me confondait souvent en étudiant si je ne portais pas des habits plus classe que ce que je pouvais porter d'habitude. Le temps de dresser un bref bilan de la journée, nous étions déjà arrivés devant ma maison. Je me précipitai pour ouvrir la porte, sautillant comme un lutin. « Après vous, jeune homme » lui dis-je d'un ton décalé comme si j'étais soudainement un vieux pervers, et de refermer la porte derrière nous.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

citizen - gold old
avatar
Jayden Hawkins
my notebook

Feuille de personnage
DISPONIBILITÉ : 0/4 LIBRES.
INFOS PERSO :
RELATIONSHIP :
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis à Hamilton depuis le : 08/11/2015 et j'ai déjà échangé : 408 sms. Sur le web, on me connaît sous le pseudo de : burning bruise. et j'avoue, je suis schizophrène car je joue : maxym reinhart. On me dit souvent que je ressemble à : ian harding. D'ailleurs, mon avatar est de : shiya. Dernièrement, j'ai fêté mes : trente ans. et concernant ma vie amoureuse, : célibataire. Pour gagner ma vie, : professeur de psychologie à l'université. Je vis dans le quartier de : frankton avenue avec alec.
màthylnenoahaleccharlize (intrigue) ≈ intrigue.
présence réduite jusqu'au 13 janvier, vive les partiels !


Message
Sujet: Re: nothing is sweeter than a bromance - noah&jayden.
Sam 5 Déc - 19:02

NOTHING IS SWEETER THAN A BROMANCE
Noah et Jayden.
mise en page par blasphemy
Je venais d'arriver dans la salle de musique, où Noah s'occupait de son club de musique. Heureusement, tous les étudiants étaient déjà partis et je venais donc interrompre Noah. Je le saluais avec un grand sourire, heureux de le voir. Il se leva, ramassant toutes ses affaires tout en s'exclamant qu'il avait racheté des bouteilles. Je ne pouvais m'empêcher de rire, finalement, Noah n'était pas occupé ce soir et j'allais pouvoir profiter pleinement de lui autour de bonnes bouteilles. C’était parfait. Il enroula son bras autour de mon épaule et nous sortions ensemble de la classe. Ce genre de contact ne me dérangeait pas, au contraire, on me trouvait plutôt tactile avec mes très bons amis, par contre uniquement. On déambulait dans les couloirs alors que Noah semblait d'humeur à rire et me débitait blague sur blague. C'était dingue, comment ce mec en cinq secondes arrivait à me faire oublier le stress de ma journée et tous mes problèmes annexes. Nous ralentissions la cadence alors que nous arrivions dehors. Il me parla de son club de musique et de ses doutes par rapport à une chanson que ces étudiants avaient écris. Je me joignais à son rire. « Et ça t'étonne ? N'importe quelle étudiante paierait pour reluquer tes fesses et ton sourire toute la journée. » dis je en riant. En même temps ce n'était pas trop difficile de concurrencer tous les vieux professeurs qui traînaient dans l’université depuis des décennies. J’acquiesçais ses affirmations. Nous étions encore jeune, cela faisait peu de temps que nous étions prof il était donc normal que certains étudiants aient le doute en nous voyant. Il n'y a pas si longtemps nous étions à leur place et nous n’avions pas d'autre choix de s'habiller classe pour essayer de se démarquer des étudiants. « C'est clair, encore ce matin, un étudiant est venu me faire la promo de sa confrérie et il m'a tenu la jambe pendant au moins dix bonnes minutes comme il ne voulait pas croire que je faisais parti des professeurs et que je lui disais ça simplement pour l'envoyer bouler. » dis je en riant presque aux larmes. Nous prenions ensuite la direction de chez lui, tout en se racontant notre journée et quelques petits potins. Une fois arrivé, Noah sautilla jusqu'à sa porte d'entrée et m'invita à entrer d'une façon plutôt.. perturbante. « Si je ne te connaissais pas, je serais persuadé que tu essayes de m'enferme et de me violer. » dis je en haussant un sourcil avant de rire. J'entrais chez lui et me débarrassais de mes affaires pour me mettre à mon aise. J'avais plein de bons souvenirs ici, depuis que j'étais arrivé en ville, j'avais eu de nombreuses cuites et la plupart c'était déroulé ici.  « Tu avais pas parlé d'une bonne bouteille ? » dis je en haussant les sourcils. Subitement, mon estomac gargouilla. Je n'avais pas pris de pause déjeuner et je ne comptais pas rentrer chez moi tout de suite. « Tu as faim ? Je commande chinois, mexicain ? » dis je en réfléchissant aux choix que nous avions.


    BURNING DESIRE ◇ I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Invité
my notebook

Message
Sujet: Re: nothing is sweeter than a bromance - noah&jayden.
Lun 14 Déc - 17:07
two hands of the same body
jayden & noah
Comme à l’accoutumé, je le taquinais, je le cherchais car même avec mes amis, je me comporte ainsi. C’est dans ma nature de prédateur, que je chasse pour nourrir mon corps ou pour nourrir mon coeur. « Si je ne te connaissais pas, je serais persuadé que tu essayes de m'enferme et de me violer. » dit-il sur un ton faussement effrayé. « Tu connais mes intentions… » répondis-je sur un ton se voulant presque menaçant, avant de sourire et ricaner dans ma barbe. Il rentra avec le sourire et nous nous défaussâmes de nos affaires. Rien de mieux que sentir la chaleur de son chez-soi et de ne pas avoir à porter des couches qui nous poussent à croire que l’on est enfermé tout en étant dehors. De toute manière, il était bien plus qu’évident que j’avais une préférence pour les tenues légères, et pas que pour m’allonger avec de la compagnie. L’hiver était ma bête noire et pour de multiple raison. L’hiver et son automne qui prépare son arrivée triomphale. « Tu avais pas parlé d'une bonne bouteille ? » me demanda-t-il, un désir ressenti immédiatement qui émanait de sa voix. J’acquiesçais de la tête, le sourire en coin alors que je me dirigeais vers cette petite commode renfermant quelques alcools bien sentis. J’en saisis une et la tendais vers mon compatriote. « Fais comme chez toi, prends. » Et à peine avais-je tendu la bouteille qu’il enchaîna. « Tu as faim ? Je commande chinois, mexicain ? » J’haussais les épaules tout simplement en répondait un « comme tu veux… Mexicain, ça fait un bail » et de m’en aller au frigo, chercher quelques jus afin de camoufler l’alcool à nos papilles et le tour était jouer. Je revenais vers lui, m’asseyant à ses côtés. Je le regardais, lui qui allait bien dans ses pompes, toujours de bonne humeur. Il semblait pourtant avoir besoin de compagnie et il avait de la chance, j’apparaissais comme un ami fidèle à ses yeux ; pensée entièrement justifiée. « Tu sais… Une bonne cuite ne t’aidera surement pas à oublier la fatigue de ces derniers jours » déclaira-je en ricanant. « Tu as passé une mauvaise journée ? Car moi, je suis juste exténué… Enfin, pas assez pour dormir. Tu vois ce que je veux dire ? M’enfin, le sommeil, c’est important. Je veux pas avoir l’air d’un zombie devant mes élèves, surtout devant ceux qui me draguent. » Ce sujet reste brûlant pour tout le monde tant il est tabou et interdit mais je sais que Jayden savait ce que je faisais et que je gérais la chose bien. Et même si j’ignorais sa vie sentimentale puisqu’il ne me parlait que de son passé et dans les grandes lignes, il m’était impossible de deviner ce qu’il avait dans le coeur. « Sinon, dis moi… » commençai-je tout en sortant deux verres de dessous la table basse devant nous, « tu n’as jamais songé à coucher avec une étudiante. Je te vois seul avec ta belle gueule et toutes ces nanas qui rêveraient de passer la nuit avec toi. Si tu préfères, on ira en boîte. Je suis prêt à faire l’effort d’y être juste pour toi. Sauf si tu as déjà repéré une collègue ou je ne sais pas… » Tout en commençant à boire ce que je venais de mettre dans mon verre, je souriais des deux côtés, comme un enfant. Il me fallait pousser le destin pour aider ce pauvre enfant qui semblait avoir renoncé à l’amour. Ou peut-être avais-je tort.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

citizen - gold old
avatar
Jayden Hawkins
my notebook

Feuille de personnage
DISPONIBILITÉ : 0/4 LIBRES.
INFOS PERSO :
RELATIONSHIP :
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis à Hamilton depuis le : 08/11/2015 et j'ai déjà échangé : 408 sms. Sur le web, on me connaît sous le pseudo de : burning bruise. et j'avoue, je suis schizophrène car je joue : maxym reinhart. On me dit souvent que je ressemble à : ian harding. D'ailleurs, mon avatar est de : shiya. Dernièrement, j'ai fêté mes : trente ans. et concernant ma vie amoureuse, : célibataire. Pour gagner ma vie, : professeur de psychologie à l'université. Je vis dans le quartier de : frankton avenue avec alec.
màthylnenoahaleccharlize (intrigue) ≈ intrigue.
présence réduite jusqu'au 13 janvier, vive les partiels !


Message
Sujet: Re: nothing is sweeter than a bromance - noah&jayden.
Mer 16 Déc - 21:13

NOTHING IS SWEETER THAN A BROMANCE
Noah et Jayden.
mise en page par blasphemy
Je m'installais dans son canapé alors que je lui rappelais la bouteille dont il m'avait parlé. Il acquiesça et quelques instants plus tard, il me tendit une bouteille.   « Merci. » dis je simplement en attrapant la bouteille avant de la poser sur la table. Mon estomac gronda au même moment et je lui proposais de commander à manger. Il choisit mexicain, ce qui me ravit, j'adorais la nourriture épicée. Je tapotais le numéro sur mon téléphone. A force, je le connaissais par cœur. J'étais un très grand adepte des livraisons, en même temps mes connaissances en cuisine s'arrêtait aux pâtes et même ça, ce n'était pas fameux. Bien évidement, Alec n'était pas doué également donc on enchaînait les restos et les fast food. En quelques minutes, la commande était faite, il ne restait plus qu'à attendre l'arrivée du livreur. Noah vint s'asseoir à côté de moi, ramenant quelque jus pour diluer l'alcool. « C'est sûr, mais elle me fera peut être l'oublier quelques heures. » dis je en riant légèrement. « Je vois ce que tu veux dire.. enfin pas pour les étudiants qui te draguent. » ricanais je en lui donnant un petit coup d'épaule. J'avais l'impression d'être un zombie. Bizarrement, ce boulot me semblait beaucoup plus fatiguant que le poste que j'occupais à Hamilton. Certes, j'avais plus de classes cette année et j'avais un colocataire plein de surprises, mais je n'aurais pensé être si éreinté à la fin de la semaine. Noah sortit deux verres et les posa sur la table. J'en attrapais un alors qu'il me parlait et faillis l'échapper de mes mains quand il commença sa phrase. Je me servais un fond d'alcool en l'écoutant et rajoutais un peu de jus. « Non ça ira, Noah. » riais je franchement. J'avais beaucoup aimé sa façon de me dire qu'il ferait l'effort de me suivre en boîte de nuit. Je n'étais pas un adepte de ce genre d'endroit mais il m'arrivait d'y sortir de temps en temps. « Beaucoup trop de complications et j'en ai assez eu comme ça. Je ne peux pas risquer de perdre ce boulot.. » dis je en haussant les épaules avant de boire quelques gorgées de mon verre. L'alcool me déliait toujours la langue, parfois même un peu trop alors avant de m'embarquer dans le sujet "Màthylne", je préférais détourner la conversation.« Et toi alors ? Toujours pas décider à trouver quelqu'un et te poser pour de bon ? » lui demandais je en souriant. Noah était un vrai don juan. Il faisait tomber tous les étudiants raide dingue de lui. En même temps, c'était un bon professeur, intelligent et incroyable sexy et jeune. Que demandait de plus ?


    BURNING DESIRE ◇ I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Invité
my notebook

Message
Sujet: Re: nothing is sweeter than a bromance - noah&jayden.
Dim 20 Déc - 23:46
two hands of the same body
jayden & noah
Je me retenais d’ouvrir une grande bouche de surprise. Des complications ? Monsieur Jayden avait donc un passé tumultueux concernant la drague dont je n’étais pas au courant. Cela me fascinait de voir que, malgré son attitude de rester dans les normes, il avait déjà franchi la ligne et il en avait grand besoin. Je me contentais simplement de siroter mon verre, tout en l’écoutant. Malheureusement, ne souhaitant surement pas s’étaler sur le sujet, il préféra me questionner alors qu’il avait déjà toutes les réponses. « Me poser ? Comment veux-tu que je me pose ? » demandai-je au bord du rire. « Tu sais que j’ai du mal avec ça… Non pas que je ne veuille pas être romantique et mielleux, mais j’ai pas envie de m’investir dans quelque chose. C’est surtout… J’ai pas fini de clore des portes du passé pour pouvoir en ouvrir d’autres. » Sur le coup, je pensais qu’il allait comprendre mais un doute me prit quand j’imaginais qu’il pouvait penser que j’avais des amours non résolus. « Enfin, ce que je veux dire est qu’en dehors du cercle sentimental, j’ai pas tout réglé dans ma vie pour me permettre de me dire « vas-y, lance toi, tu peux faire ta vie », tu vois ce que je veux dire ? » La vérité était qu’il me fallait encore faire un pas vers mes parents pour pouvoir faire la paix avec eux ou couper tout ponts définitivement. Notre situation avait assez duré, et je m’étais lassé de ces jeux de chat et souris, surtout en restant la souris. Je reposais le verre, le regard fixé sur la table tout en réfléchissant. Puis, je lâchai un soupir avant de le regarder. « Tu sais, je t’ai toujours imaginé en couple. Tu as une tête à être en couple, je ne sais pas. Et ça me fait chier que tu n’ais rien. Bon, tu le sais, je suis un voyageur à ce niveau mais toi, je sais que t’aimerais bien ça, j’ai pas raison ? » Au fond, je n’étais pas totalement sur mais j’avais envie d’avoir raison. J’aurai rêvé lui présenter une futur concubine, cela m’aurait fait plaisir pour lui. « Et puis, tu sais, c’est plus difficile d’avoir un couple en étant gay car on baise de trop. Faut le dire, c’est le soucis. » Je finissais par rire à ma propre remarque car ce « problème » n’en était pas un pour la plupart des gens, en particuliers les hommes qui, hétéros, se crèveraient un oeil pour avoir notre sexualité, ou du moins cette abondance d’activité.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

citizen - gold old
avatar
Jayden Hawkins
my notebook

Feuille de personnage
DISPONIBILITÉ : 0/4 LIBRES.
INFOS PERSO :
RELATIONSHIP :
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis à Hamilton depuis le : 08/11/2015 et j'ai déjà échangé : 408 sms. Sur le web, on me connaît sous le pseudo de : burning bruise. et j'avoue, je suis schizophrène car je joue : maxym reinhart. On me dit souvent que je ressemble à : ian harding. D'ailleurs, mon avatar est de : shiya. Dernièrement, j'ai fêté mes : trente ans. et concernant ma vie amoureuse, : célibataire. Pour gagner ma vie, : professeur de psychologie à l'université. Je vis dans le quartier de : frankton avenue avec alec.
màthylnenoahaleccharlize (intrigue) ≈ intrigue.
présence réduite jusqu'au 13 janvier, vive les partiels !


Message
Sujet: Re: nothing is sweeter than a bromance - noah&jayden.
Mar 22 Déc - 17:50

NOTHING IS SWEETER THAN A BROMANCE
Noah et Jayden.
mise en page par blasphemy
Alors que je commençais à m’embarquer sur le sujet Màthylne, je décidais de détourner la conversation en lui demandant si il n'était pas prêt à se poser, à construire une relation alors que je savais pertinemment que ce n'était pas dans ses projets. Il rit à ma question. Je le laissais parler, sirotant mon verre, tout en acquiesçant de la tête ce qu'il disait. « Oui, je comprends.. Tu as raison, ne te presse pas, de toute façon on a encore toute la vie devant nous. » Parce que même si l'anniversaire de mes trente ans m'avais mis une sacrée claque, il me restait normalement de nombreuses années à vivre. Je l'avais finalement compris, moi qui avait voulu me précipiter lors de ma dernière relation avec Lilly. Je me demande maintenant ce qui m'a pris de lui demander de m'épouser aussi jeune. J'étais amoureux, totalement aveuglé et en dehors de la réalité, si bien que je ne voyais même pas ce qui se passait dans mon propre lit. Nous restions en silence pendant quelques instants puis Noah lâcha un soupir avant de m'expliquer qu'il pensait que j'étais fait pour être en couple. Je ne pouvais retenir un petit rire. C'était ce que je me disais.. que je "fonctionnais" au mieux quand j'avais une relation sérieuse, une certaine routine et des repères. « Certainement, mais en ce moment, je me dis qu'il vaut peut être mieux être seul parfois. Pourquoi s'embarquer dans une relation quand tu sais que tu vas souffrir ? J'sais pas au final, je suis pas si mal avec mon boulot et mon coloc, ça pourrait peut être me suffire. » dis je résigné tout en haussant les épaules. J'attrapais mon verre et m'étouffais légèrement en attenant Noah avant de rire franchement. Je ne m'attendais pas trop à ça. « Et c'est un problème ? Je te pensais insatiable. » riais je. Je ne faisais pas le compte mais Noah avait de nombreuses conquêtes à son actif. « En tout cas j'imagine que c'est ce que les étudiants pensent de toi. » dis je en continuant de rire. je finissais mon verre rapidement avant de me resservir. ça faisait un certain moment que je n'avais pas bu et fallait dire que ça passait comme du lait.


    BURNING DESIRE ◇ I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
my notebook

Message
Sujet: Re: nothing is sweeter than a bromance - noah&jayden.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
NEIGHBOURHOOD STRIFES. :: Waikato University :: Mansfield Department :: 
Salles de musique
-
Sauter vers: