AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Merci de privilégier les kentavroi, chimaires, satyroi et arpyies.
(m) kit harington

Le forum est fermé...
merci à tous d'avoir fait partie de l'aventure

Partagez | 
 

 (m) kit harington

~ LES JOIES DE LA COLOCATION SUR NEIGHBOURDHOOD STRIFES. ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

foinix - direction
avatar
Asmodée Meadows
my notebook

Feuille de personnage
DISPONIBILITÉ : 0/5 libres
INFOS PERSO :
RELATIONSHIP :
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis à Hamilton depuis le : 13/08/2015 et j'ai déjà échangé : 589 sms. Sur le web, on me connaît sous le pseudo de : winter rose. (aurélie) et j'avoue, je suis schizophrène car je joue : astoria On me dit souvent que je ressemble à : emilia clarke. D'ailleurs, mon avatar est de : (c) CTYH Dernièrement, j'ai fêté mes : vingt-cinq petites années et concernant ma vie amoureuse, : techniquement, je suis alone. Actuellement à l'université, j'étudie : l'art et l'expression de soi (6ième année) en réalisation cinématographique. Pour gagner ma vie, : et surtout payer mes études, je suis serveuse au starbucks. Je vis dans le quartier de : claudelands, à la confrérie foinix.
MY ENEMY IS
MYSELF TONIGHT
liam.
dasmodée.
charlie.
noah.
chaz.
will.


Message
Sujet: (m) kit harington
Sam 7 Nov - 22:41
pseudo
au choix.

feat kit harington
nom } au choix.
prénom } au choix.
naissance } au choix, en irlande.
âge } 25 ans.
nationalité } irlandaise.
origines } au choix.
orientation } hétérosexuelle
statut civil } célibataire.
études } au choix.
profession } au choix.
groupe } kentavroi ou satyroi.
{ The past is never dead. }
L'histoire est plutôt libre dans son ensemble, à part quelques points qui sont essentiels pour le lien.

◊ Il doit avoir vécu en Irlande pendant quelques années, à Dublin. Au lycée déjà, c'est là où il a rencontré la soeur jumelle, Sarah. Ils sont restés ensemble pendant six mois avant qu'elle soit assassinée (il y a sept ans).

◊ Sarah s'est faite assassinée le soir où elle rentrait de chez lui. Il l'a quitté parce qu'il s'est rendu compte qu'il avait des sentiments pour Asmodée. Quittant brutalement l'appartement où il vivait pour rentrer chez elle, elle s'est faite tué dans un rue de Dublin.

◊ Il a été le premier suspect de la police et Asmodée a témoigné à son procès sur le fait qu'ils venaient de rompre le soir où Sarah a été tuée. Premier jugement coupable, il est resté trois mois en prison avant d'être innocenté.

◊ Asmodée et lui ne se sont plus jamais reparlé après ça. Et ce n'est qu'il y a quelques semaines qu'il l'a croisé totalement par hasard dans un bar de Hamilton.

Au niveau du caractère, je le vois bien comme quelqu'un qui ne parle pas énormément de lui. Il est plutôt discret sur ses sentiments et son passé. Style, un beau mec mystérieux et ténébreux à la Colin Farrell, miam ! Quelqu'un de plutôt seul et qui veut le rester. Fêtard à la rigueur mais pas du tout volage. Son passé en prison l'a énormément marqué.

La relation avec Asmodée est très "je te déteste mais en même temps, tu m'attires". En gros, quand il se voit, c'est limite s'il ne se tape pas dessus et chacun va penser énormément à l'autre et commencer à ressentir des sentiments beaucoup plus fort.
+

+
Asmodée Maedows feat emilia clarke
13 avril. Notre anniversaire. Je n’étais pas ce qu’on pourrait appeler une adepte des soirées organisées en notre honneur pour montrer à tout le monde l’étendu de notre cercle d’amis. En réalité, je n’en avais pas tant d’amis que ça. Plutôt timide et réservée, j’étais solitaire alors que Sarah, elle, n’avait aucune difficulté à aller à la rencontre de ses loups affamés par notre statut social pour la plupart. Seulement, à la différence de moi, elle n’arrivait pas à distinguer les gens sincères des hypocrites. Peut-être avais-je un don pour les détecter au loin ou juste un esprit incroyablement pessimiste. Avenante, elle allait au-devant de la scène et savait très bien comment rendre notre anniversaire la soirée de l’année. Ce soir-là, c’est pratiquement tout le lycée qui s’est retrouvé dans notre salon et jardin à l’occasion de nos dix-huit ans. Je ne savais plus où donner de la tête et j’étais d’autant plus mal à l’aise car, une fois sous l’emprise de l’alcool, bon nombres d’étudiants me confondaient avec ma sœur jumelle. Un verre à la main, je m’étais éclipsée dans un coin de notre jardin, une espèce de clairière peu éclairée où je pouvais trouver un peu de calme. Calme qui fût rapidement troublé quand une silhouette s’approchait dangereusement de ma tranquillité. Et il fallait que ce soit lui. Le petit ami de ma sœur depuis six mois maintenant. Notre relation est assez conflictuelle mais courtoise. Après tout, j’étais obligée de l’accepter mais je ne me devais pas obligatoirement l’aimer. « Je savais que tu étais insociable, Garfield. Mais pas au point de snober tout le monde le jour de ton propre anniversaire. » Me lançait-il en se pointant devant moi. Debout, cela lui donnait une position avantageuse de domination. « Ne m’appelle pas comme ça. Et puis retourne te pavaner en tortillant du cul et exposant tes muscles, il n’y a que ça que tu sais faire. » M’élançais-je en articulant suffisamment pour dissimuler mon taux d’alcoolémie à plus grand bonheur. Il rit. Il m’énerve. J’aurai aimé lui foutre une paire de baffe. Mais je reste une personne civilisée, même saoule. C’est devenu viscérale. Rien que voir sa tête irise les poils de mes bras comme un chat sur la défensive. « Et agressive en plus ! » Poursuivait-il tout en gardant ce sourire au coin des lèvres, celui-là même qui a dû faire chavirer le cœur de ma sœur. Je levais mon regard vers lui, aussi noir que la nuit. Mes mains déposées sur le coussin de la balancelle où je m’étais posée, je m’efforçais de garder la tête stable. « Et toi, t’es lourd. » Vive la répartie. Ma tête tournait. Une fois de plus, il riait. Exaspérée, je me levais en manquant de perdre l’équilibre, à deux doigts d’être l’entremetteuse entre mon cul et le sol. C’est à ce moment-là que Sarah, ma jumelle bien aimée, fit son apparition. « Reprends ton mec avec toi, Sarah.  J’en peux plus de voir sa tête. » M’exclamais-je avant de me perdre dans la foule. Je me frayais péniblement un chemin jusqu’à ma chambre pour me coucher. A chaque fois qu’il était là, c’était le même cirque. Nous ne discutions pas, on s’en balançait plein la poire, pour rester polie. Mon sang bouillonnait. Il avait le don de me foutre dans tous mes états. Entre la haine et l’amour, la barrière est affreusement mince. WTF ? Qu'est-ce que je dis, moi ?

« Qu’est-ce que tu fous à Hamiton ? » L’interloquais-je, complètement choquée de le voir en ville. Lui. L’ex petit ami à ma sœur. La dernière fois que je l’ai vu, c’était en Irlande, il y a sept ans, au premier procès qui l’avait jugé coupable. Il a fait trois mois de prison avant d’être libéré parce que de nouveaux éléments permettaient de l’innocenter. Je ne l’avais plus jamais revu depuis ça. Déjà, je n’en avais pas l’envie. Il me rappelait des souvenirs beaucoup trop douloureux. Et lui non plus ne ressentait pas le désir de me revoir après ça. Voilà que je le croisais aujourd’hui dans ce bar. Il était installé, seul, à une table à côté de la porte d’entrée, buvant une Guinness. Typiquement irlandais. Son regard était aussi rond et abasourdi que le mien. Il ne prit pas la peine de me répondre et baissa à nouveau la tête vers sa bière, comme si ce n’était pas à lui que je m’adressais. Postée devant sa table, mes colocataires s’installant à celle au fond de la salle, je ne pouvais bouger ni même détourner mon regard de son visage. « Tu pourrais me répondre quand même ! » M’exclamais-je alors. Son visage n’avait pas tellement changé depuis toutes ses années, bien qu’il fût quand même marqué par le temps. « Je n’ai aucune envie de discuter avec toi. » Me répondait-il simplement, l’air las. Ma bouchée entrouverte, je ne pouvais me résigner à faire comme si de rien n’était. Peut-être qu’il me rappelait un peu de mon pays, de mon passé ou tout simplement parce que j’en ressentais le besoin. « Es-tu sérieux ? » Le questionnais-je.  Toutes ces années de silence, sans que l’un ni l’autre ne puisse discuter de ce qu’il s’était passé, de nos ressentis. Aujourd’hui, le voilà en face de moi, refusant de me parler. « Tu m’as foutu en prison, Asmodée ! » S’indignait-il, en levant enfin le regard vers moi. Choquée par ses propos, je fis un pas en arrière. L’ambiance du bar couvrait suffisamment la confidentialité de notre conversation. « Tu rigoles, j’espère ? Tu étais la dernière personne à avoir vu Sarah en vie, qu’est-ce que j’aurais pu faire ? J’ai témoigné sur ce que je savais, c’est tout. » Me justifiais-je alors. Cette période de nos vies n’a pas été facile, pour aucun d’entre nous. Il me reprochait alors d’avoir témoigné contre lui. Mais je ne cherchais qu’à obtenir justice pour ma soeur jumelle. « Allez, bonne soirée. » Soufflait-il avant de se lever et quitter le bar. Le passé refait surface un jour ou l’autre. Mais à quel point..

Les semaines ont passé. Et même si on dit que le temps aide à oublier, cela ne m’a pas réussi. Chaque jour, du matin au soir, je pensais à lui. A la manière dont nous nous sommes quittés, la façon dont on s’est retrouvé et encore une fois comment on s’est perdu. En plus de cet événement qui affectait mon moral, il y avait l'accident de Dante.  Mais aujourd'hui, c'était un jour spécial. C'était l'anniversaire de la mort de Sarah. Alors pour m’aider à surmonter cette affreuse journée empoissée, je suis allée me saouler. Toujours fidèle au même bar depuis des années, j’enchaînais les verres d’alcool, assise seule au comptoir. Toutes les quinze minutes, je remballais un homme qui m’accostait. Une proie facile. Seule, déprimée, saoule. Limite affalée sur le comptoir, je pris la bouteille presque vide pour me resservir un verre. Un autre homme vint s’installer à mes côtés et, exaspérée, je ne pouvais m’empêcher de lui demander de foutre le camp, bien avant qu’il n’eut le temps d’ouvrir la bouche. « Je vois que tu tiens toujours aussi bien l’alcool. Tu t’es faite larguer ? » Cette voix. Il était là. Je me mordais la lèvre sans prendre la peine de tourner la tête vers lui et j’avalais mon verre d’un coup sec. « La ferme. » Ajoutais-je. Je m’avançais au-dessus du comptoir pour prendre un verre propre. « Toujours aussi sociable à ce que je vois. » Lançait-il, le regard rivé sur moi. Je servais nos deux verres avant de lui faire glisser le mien. Je commençais à avoir la tête qui tourne et je vins poser ma main sur mon front. « C'est l'anniversaire de la mort de Sarah. » Lançais-je faiblement. Il le savait. Je me revoyais encore son visage qui avait perdu la vie. Je me souvenais de chaque moment, lorsque je l'ai vu. Je me souviens de tout. Tout revenait à la surface. Et en dépit de tout ce que je pouvais penser de lui, il m’a prêté une oreille attentive. J'ai balancé tout ce que j'avais sur le coeur. Comment je l'avais vécu, la relation avec mes parents, mon désir d'avenir, comment je voulais perpétuer sa mémoire. Et au fil des heures que je passais en sa compagnie, il avait réussi à me changer les idées, déviant la conversation autour d’un sujet totalement différent, puis d'un autre. Il m’a expliqué ce qu’il était devenu pendant toutes ses années. C’était peut être la première fois qu’on avait un tel moment de complicité, lui et moi. En plus de ça, je serais rentrée à quatre pattes s’il ne m’avait pas raccompagné chez moi. Complètement évanouie dans la voiture, il a été obligé de me porter jusqu’à la confrérie Foinix. Il prit mes clés dans mon sac et ouvrit la porte, la poussant avec son pied. La maison était plongé dans le noir. C'était les vacances, les quelques personnes restantes dormaient déjà. Avançant jusqu’à ma chambre que je lui indiquais tant bien que mal, l’ex petit-ami de Sarah prenait soin de ne pas cogner ma tête contre les murs et une fois à l’intérieur, il l’examinait avec soin mon jardin secret. Il me déposait avec délicatesse dans mon lit avant de retirer mes chaussures et vint me couvrir du drap. A moitié dans le coma, je ne sais pourquoi j’ai eu ce geste. Alors qu’il était prêt à partir et me laissait, j’ai attrapé sa main. Sous l’emprise de l’alcool, je fais vraiment des choses insensées. Il m’a regardé sans bouger un instant avant de s’asseoir à mes côtés. Jusqu’à ce que je m’endorme, il me fixait, tenant fermement mais avec tendresse ma main dans la sienne. Une fois endormie, il fit glisser ses doigts le long de ma tente puis de ma joue avant de se pencher pour me donner un baiser sur le front. Je me suis réveillée seule. Mes souvenirs s’arrêtant seulement à la sortie du bar.
(c) NEIGHBOURHOOD STRIFES. TOUTES REPRODUCTIONS INTERDITES.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
my notebook

Message
Sujet: Re: (m) kit harington
Dim 22 Nov - 15:58
Je suis là
Revenir en haut Aller en bas

foinix - direction
avatar
Asmodée Meadows
my notebook

Feuille de personnage
DISPONIBILITÉ : 0/5 libres
INFOS PERSO :
RELATIONSHIP :
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis à Hamilton depuis le : 13/08/2015 et j'ai déjà échangé : 589 sms. Sur le web, on me connaît sous le pseudo de : winter rose. (aurélie) et j'avoue, je suis schizophrène car je joue : astoria On me dit souvent que je ressemble à : emilia clarke. D'ailleurs, mon avatar est de : (c) CTYH Dernièrement, j'ai fêté mes : vingt-cinq petites années et concernant ma vie amoureuse, : techniquement, je suis alone. Actuellement à l'université, j'étudie : l'art et l'expression de soi (6ième année) en réalisation cinématographique. Pour gagner ma vie, : et surtout payer mes études, je suis serveuse au starbucks. Je vis dans le quartier de : claudelands, à la confrérie foinix.
MY ENEMY IS
MYSELF TONIGHT
liam.
dasmodée.
charlie.
noah.
chaz.
will.


Message
Sujet: Re: (m) kit harington
Dim 22 Nov - 20:21



JE SUIS TROP TROP HEUREUSE QU'IL SOIT ENFIN PRIIIIIS
Merci merci merci et encore merci de le choisir !
Si tu as besoin de quoique ce soit, bien évidemment, tu peux me harceler !
J'ai vraiment trop hâte de pouvoir rp avec toi




• Remember me for centuries. •
We've been here forever and here's the frozen proof. We are the poisoned youth. Some legends are told. Some turn to dust or to gold. But you will remember me for centuries. And just one mistake ss all it will take. We'll go down in history.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
my notebook

Message
Sujet: Re: (m) kit harington
Dim 22 Nov - 20:23
Merci à toi d'avoir créer ce magnifique scénario. J'ai été vachement inspirée pour ma présentation j'espère que ça te plaira
Moi aussi j'ai trop hâte de rp avec toi
Revenir en haut Aller en bas

foinix - direction
avatar
Asmodée Meadows
my notebook

Feuille de personnage
DISPONIBILITÉ : 0/5 libres
INFOS PERSO :
RELATIONSHIP :
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis à Hamilton depuis le : 13/08/2015 et j'ai déjà échangé : 589 sms. Sur le web, on me connaît sous le pseudo de : winter rose. (aurélie) et j'avoue, je suis schizophrène car je joue : astoria On me dit souvent que je ressemble à : emilia clarke. D'ailleurs, mon avatar est de : (c) CTYH Dernièrement, j'ai fêté mes : vingt-cinq petites années et concernant ma vie amoureuse, : techniquement, je suis alone. Actuellement à l'université, j'étudie : l'art et l'expression de soi (6ième année) en réalisation cinématographique. Pour gagner ma vie, : et surtout payer mes études, je suis serveuse au starbucks. Je vis dans le quartier de : claudelands, à la confrérie foinix.
MY ENEMY IS
MYSELF TONIGHT
liam.
dasmodée.
charlie.
noah.
chaz.
will.


Message
Sujet: Re: (m) kit harington
Dim 22 Nov - 20:24
Citation :
Kit Harington alias Jean Neige
C'est de suite moins sexy comme ça




• Remember me for centuries. •
We've been here forever and here's the frozen proof. We are the poisoned youth. Some legends are told. Some turn to dust or to gold. But you will remember me for centuries. And just one mistake ss all it will take. We'll go down in history.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
my notebook

Message
Sujet: Re: (m) kit harington
Dim 22 Nov - 20:27
Oui c'est vrai mais bon c'est toujours drôle les traduction françaises
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
my notebook

Message
Sujet: Re: (m) kit harington
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
NEIGHBOURHOOD STRIFES. :: Personnage :: Enjoy the roommate-
Sauter vers: